Ananas illustratrice

I be that girl on the moon, I’m that girl on the moon…

Prochain atterrissage pour la sonde spatiale Ananas prévu dans le courant de l’année 2075, en mars de préférence parce la fuite lente de l’hiver annonce l’arrivée du printemps et que le chaud/froid donne toujours naissance à des phénomènes incongrus, à la fois beaux et déroutants. Les giboulées, les arc en ciels, la pluie sous le soleil (vous voyez, les ambiances qui ressemblent à la dernière pub Elle&Vire, celle que vous maudissez parce que maintenant lorsque vous écoutez la chanson des Cardigans «Love me », la première image qui vous vient à l’esprit c’est celle d’une vache laitière trempée par la pluie. Piétinées nos jeunes années. Snif !).

Voilà, c’est ce qu’Ananas préfère sur la terre, quand le tissus se déchire et que la seconde d’après fait pâlir la seconde d’avant, quand on ne sait pas si il fait beau ou si il pleut, quand les sueurs froides vous assaillent et que ça en devient tout aussi désagréable que vertigineux. Oui, l’Inconstante, la Rêveuse peuvent être l’amie de l’Impatiente, ça n’est pas du tout incompatible.

0

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *